Publié le : 08 avril 20224 mins de lecture

Dans le cadre de la préservation de l’environnement, une manœuvre mondiale encourage les usagers à adopter les moyens de transport écologiques. Nombreuses sont également les grandes villes qui mettent en avant la politique primant les mobilités douces. Le VAE (vélo à assistance électrique) se trouve dans ce classement. En effet, il existe de différentes aides financières pour sensibiliser la population dans l’achat de son vélo.

Primes pour l’achat d’un vélo électrique

D’une manière générale, le déplacement de personnes en voiture contribue en grande partie à la pollution de l’environnement. Rien qu’en France, le taux atteint les 51 % des émissions de gaz à effet de serre comparé à la totalité des pollutions générées par le secteur des transports. Voilà pourquoi, ceux qui décident de choisir un vélo électrique pour faire leur déplacement bénéficient des bonus écologiques. Procurée par l’état, cette somme peut aller jusqu’à 200 euros. Pour plus d’informations, rendez-vous sur veloelectriquefrance.fr car cela varie suivant le niveau de revenus de l’acheteur et le type de vélo dont il va en acheter. Le modèle de vélo qui respecte plus l’environnement peut avoir une grosse somme.

Les aides financières régionales et municipales pour l’achat d’un vélo électrique

La sensibilisation privilégiant les mobilités douces est devenue une politique centrale de nombreuses collectivités territoriales. Pour la mettre en action, de différentes régions et communes procurent des aides financières pour l’achat d’un vélo à assistance électrique. Selon chaque région et commune, cela peut atteindre jusqu’à 33 % de la totalité de son investissement est plafonné à 400 euros. Pour bénéficier de ces aides, le vélo doit par contre répondre à quelques normes écologiques. Celui-ci doit fonctionner avec un moteur électrique qui ne dépasse pas la puissance de 0,25 kilowatt. Il ne doit pas également rouler au-dessus de 25 km/h lors de sa circulation. L’accès à ces aides est aussi contrôlé sous la directive européenne n° 2002 : 24/CE.

Allègements fiscaux pour l’achat et l’adoption de VAE comme moyen de déplacement

Il existe également des allègements fiscaux pour ceux qui achètent et utilisent régulièrement le vélo électrique comme moyen de transport personnel. Il s’agit d’une aide financière indirecte dédiée particulièrement aux entreprises. Au fait, en adoptant ce moyen de transport, la société bénéficiaire peut gagner une réduction de sa déductibilité fiscale jusqu’à 100 %. Il faut quand même respecter la durée tolérable d’amortissement de VAE (3 ans au maximum). Cette aide financière concerne plus particulièrement les entreprises qui peuvent sensibiliser leurs employés à utiliser le vélo pour parcourir leur trajet au travail. Cela concerne également les sociétés œuvrant dans la location de vélo électrique.